Se connecter pour vérifier ses messages privés
Que la roxe soit avec nous!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars Empire Index du Forum » Galaxie » Bespin » Recrutement Chasseur de Primes Sujet précédent :: Sujet suivant  
Que la roxe soit avec nous!
 MessagePosté le: Mer 27 Mai - 15:16 (2009) Répondre en citant  
Message
  Akess
Chasseur de Primes


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 7
Crédits Impériaux: 850

Les nuages aqueux, désordonnés, enlassés en serpentins de poudre blanche, décoraient le ciel. Découpant son azur par de l'argent, s'y venait mêler une couleur jaunâtre du jour naissant. L'aube avait amené la ravissante Kiffar et ses cheveux battaient la brise d'une noirceur pure et brillante. L'odeur de Tibanna emplissait les poumons de toute personne alentour. Les bâtiments, lisses et blancs, haut perchés dans le ciel et dessinant par des courbes le profil et l'ombre des cités, montaient haut dans le ciel, le perforant comme pour répandre les nuages. Un rayon humide illuminait les traits encore quelque peu dissimulés du sol métallique et claquant à chaque résonnement de pas.

Les marches silencieuse, clairsemées de rumeurs des passants, éclaircissaient la sinistre voie qu'empruntait la Kiffar. Chacun de ses pas alourdissait son fardeau et sonnait le glas de son ancienne vie. Cette cloche de division qu'était le sol bosselé du spatioport lui faisait penser à un monde d'aimants... de miracles... un monde passé qui était l'endroit où elle avait vécu. Elle avait de grands espoirs et ses envies brillaient comme un diamant fou. Enfin arrivée au poste de recrutement elle se présenta.

"Bonjour, je suis Akess Morgan, j'aimerais rejoindre votre ordre."





Publicité
 MessagePosté le: Mer 27 Mai - 15:16 (2009)  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?



Que la roxe soit avec nous!
 MessagePosté le: Lun 15 Juin - 16:39 (2009) Répondre en citant  
Message
  Eduardo Flint
PNJ


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2009
Messages: 2
Crédits Impériaux: Indéfinis
Niveau: Indéfini

Le poste de recrutement ressemblait à un vieux bureau de douane laissé à l’abandon. Pour être exact, c’était une ancienne bâtisse de la police. Mais cela faisait longtemps que l’ordre judiciaire n’était plus établi par une quelconque entité politique ou militaire. Depuis quelques temps, Eduardo Flint contrôlait ce vieille avant-poste situé près des hangars afin de vérifier les allés et venues des visiteurs de la cité des nuages. Un vétéran comme lui s’ennuyait légèrement auprès des employés de bureaux. L’époque lointaine des abordages dans l’espace galactique ou encore de la terreur qu’ils infligeaient aux mondes extérieurs étaient révolues. Ces planètes ne représentaient plus aucune richesse politique ou économique et l’Empire soulageait la bordure de leur surplus d’économie. L’Empire, quel fléau ! Si un salaud pouvait assassiner ce consanguin d’empereur alors Eduardo lui donnerait tout, y compris sa mère. Une cigarette au bec, les pieds sur le bureau et assis confortablement sur une vieille chaise en tissus, le mercenaire observait les deux bleues s’excitaient devant l’arrivée d’une jeune demoiselle. Les cheveux dans le vent, un minou plutôt avenant et un regard vif, la belle kiffar plaisait bien à Flint. Arf ! S’il n’était pas si bien installé, il irait même discuter avec Akess. Il laissa finalement un petit insulaire de première classe qui s’émancipait de sa famille de riche industriel auditionnait la belle femme. Le jeune garçon semblait rapidement dépassait par les événements, cet imbécile avait cru que la jeune fille venait pour un renseignement mais au regard de l’expression du jeune stagiaire, Eduardo comprit vite qu’il allait encore avoir du boulot. Journée de merde ! le mercenaire écrasa sa cigarette contre le bureau jaunie par le temps et le tabac. La pièce enfumée par le tabagisme exagéré du vétéran, sentait une douce odeur d’alcool mélangée à du vomi et à un manque d’aération étonnant. Respirant pour la première fois l’odeur putréfiant comparée à la beauté d’une levée de soleil, la jeune kiffar semblait souffrir de nausée. Mauvais point pour elle pensa Eduardo. Les mercenaires femelles devaient être les meilleurs parmi la sélection pour espérer être respecté par leurs homologues masculins. Edouardo n’était pas macho car il avait déjà rencontré des femmes redoutable même si pour la plupart étaient bien plus viriles que les troufions situés sur Bespin. Akess sentait la fleur et l’odeur de la fraîche rosée du matin. Tout en elle contrastait avec l’atmosphère violente du poste de recrutement et Edouardo ne s’empêcha pas de la juger inconsciente ou bien paumé pour venir errer dans un endroit pareil.


"Chef, cette jeune femme dit vouloir rejoindre notre comité."


Pas besoin d’explication, ni de détails sur son passé, Edouardo n’en avait rien à foutre. Si elle passait les tests cela lui ferait de la compagnie à moins que le casino ou une autre organisation friquée en partenariat avec le groupuscule ne lui pique. Putain, L’ordre qu’il avait fondée, il y a bien longtemps avec son escouade se cassait vraiment la gueule. Dernier Survivant de l’escouade Titan, jamais Edouardo n’aurait pensé assister à la déchéance de l’ordre. A peine dix mercenaires actifs en mission, deux escouades de cinq plus deux stagiaire et lui-même.
Eduardo se redressa sur son siège et regarda la jeune kiffar avec un air lamentable. Il se faisait vieux mais son allure puait l’expérience du vieux loup solitaire. Il avait l’air des gens qui ont bien mal vécue. Les deux stagiaires disaient qu’il avait bon fond mais que ses manières le rendaient totalement exécrable. Une vieille bague en cortose sur son poing droit, vestige de sa gloire d’antan correspondait sûrement dans sa seule richesse. Ses vêtements, sales et emplies de sueur étaient typiques des vieux ivrognes dormant dans la rue. Et après tout Edouardo n’était pas si loin du clochard si on connaissait l’emplacement de sa piaule.
Avec un ton dénué de toute surprise et d’envie, un peu comme si il était une machine recopiant avec froideur une formule précédemment inscrite, L’officier demanda


"Âge, fonction, aptitude, motivation. Veuillez nous décrire ces quatre points, jeune fille."


Et en attendant la réponse de la demoiselle, Edouardo reprit sa position nonchalante de toute à l’heure. Le salaire des mercenaires ne leur permettait vraiment aucun écart et la jeune femme devait faire ses preuves car un des employées devait sauté pour qu’elle soit embauchée…





Que la roxe soit avec nous!
 MessagePosté le: Lun 15 Juin - 18:54 (2009) Répondre en citant  
Message
  Akess
Chasseur de Primes


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 7
Crédits Impériaux: 850

Silence lourd et pesant, ce fut la seule réponse qui l'accueillit, apparemment la personne qui se trouvait devant elle était un nouveau, un petit bleu. Tout pâlot, le visage encore frais, il devait être du même âge que la Kiffar. Son regard semblait vide et il ne semblait pas comprendre assez vite qu'il était inutile dans cette situation. Le regard presque hébété, il se dirigea vers son suppérieur, où du moins, ce qui semblait l'être, puis s'entretint un peu avec lui. Akess avait envie de soupirer, assez fortement pour que les personnes alentours l'entendent, et pourtant elle ne le fit pas. Même pas par respect, mais plutôt par nécessité.
 
Il fallait voir les choses en face, elle était condamnée à être polie. Aucun écart ne lui était permit, car elle avait dignité et devoir à préserver. C'était long, long et ennuyeux... Attendre aussi longtemps ne lui avait pas appris la patience, pourtant elle aurait dû connaître ceci. C'était ensuite l'autre gars qui venait vers elle. Sa démarche indiquait qu'il avait un peu plus d'âge, et il fumait une cigarette, chose que la jeune femme n'aimait pas vraiment. Quelque peu dégouttée par l'ambiance, elle pensait trouver du réconfort dans une discussion moins... vide. 
 
"17 ans, Vagabonde, Psychométrie, Oubli du passé" 
 
Elle avait baîllé cette phrase encore plus vite que les paroles-formulaires du type de devant. Sa vitesse pour répondre ne faisait que trahir son impatience, elle était las, mais à un point que c'en devenait ridicule. 
 
Sorry, pas inspiré
 
 





Que la roxe soit avec nous!
 MessagePosté le: Lun 15 Juin - 22:05 (2009) Répondre en citant  
Message
  Eduardo Flint
PNJ


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2009
Messages: 2
Crédits Impériaux: Indéfinis
Niveau: Indéfini

Le silence régna pendant quelques instants, les individus assistant à l’entretien aurait pu penser que Edouardo et son courroux frappe l’aspirant. Il en fut cependant tout autrement. Edouardo éclata de rire, un rire gras et amicale qui laissait transparaitre sa surprise et son étonnement. Un sourire amical fendit ses lèvres et ses yeux bleus fixèrent avec curiosité la recrue.


Vous êtes très imprévisible mademoiselle. Je dois bien vous avouez que c’est la meilleur réponse que je n’ai jamais entendu.


Soudain son visage se durcit et son regard perçant glaça la kiffar. Le Vétéran semblait savoir retourner une situation et son caractère représentait avec symbolique la schizophrénie contrôlée.


Tu sais tirer ? Te battre à mains nues ? Ou Taper à l’ordinateur ?


L’Etrangère lui donner une impression bizarre. Elle était belle mais pas trop, perspicace mais naïve, impatiente et lasse par la même occasion. Le sentiment d’Edouardo était mitigé et il se demanda si lourder un de ces branleurs pour engager une femelle Kiffar.
Soudain, des bruits de bottes claquèrent contre les pavés de la cité des nuages, un groupe de quatre homme peut-être cinq. Bordel de merde ! Cette mission était composée de dix mercenaires. Edouardo se redressa brutalement comme mué par une énergie jusqu’alors invisible, il déverrouilla avec rapidité la cage d’arme et récupéra un fusil blaster de seconde main. Les deux stagiaires récupèrent les blasters restants et suivirent leur chef. Au coin de l’intersection, une escouade de mercenaires équipées sommairement, un d’entre eux blessé au thorax reposait sur un muret et était soutenu par Jarl, le pseudo médecin de l’équipe A.


Tiens Bon, mon pote, on arrive à la base. Edouardo va nous tirer de ce mauvais pas ! Allez lâche rien mon gars !


Putain, il va clamser ! Si on ne se casse pas vite fait de ce guet-apens ! Hurla Ioc le leader de l’équipe B.


Dans la rue, des cadavres gisaient sur le sol. Quelques mercenaires mais surtout des voyous et autres bandits de grands chemins payés une misère pour mettre des bâtons dans les roues enfin dans cette embuscade pour plomber les molaires de tous les chiens de guerre d’Edouardo.

Nalek, l’artilleur soutenait avec rage le feu sur l’endroit où trois rodiens s’étaient réfugiés afin d’échapper à la précision de hommes d’Edouardo. Le carrefour menant à la sortie du hangar A était en proie à une fusillade dangereuse et les mercenaires avaient formés une petite barricade leur servant de protection. Edouardo arriva avec prestance suivies des deux recrues et d’Akess. Les forces ennemies restantes étaient environ du double de l’effectif des mercenaires. L’équipe A décimait par les trandoshans et leur barbarie à armes blanches. Jarl seul rescapé de ce carnage soutenait tant bien que mal le blessé de l’équipe B qui n’eut à détenir qu’une seule perte. Deux fumigènes et deux grenades à fragmentations. 4 en tout pour permettre à Edouardo de finir les ennemis avant que des renforts ne les rejoignes. Nalek soutiens le feu sur le coté droit pour arrêter les trandoshans, Ioc et Mimas vous lancez les grenades ! Les deux fumigènes aux centres et une grenade sur la gauche et le fond du hangar. Son regard se porta alors sur Akess terrifiée.


Alors Akess, prête pour ton baptême du feu ! HAHAHAHA !!!!


Il attrapa par la main Akess et lui donna un petit blaster de poing. L’assaut fut donné et les deux compères se ruèrent dans le centre du carrefour, Edouardo faisait absolument tout pour protéger la kiffar en évitant les balles et les tirs des assassins. Les détonations retentirent et les deux mercenaires exécutèrent sans autre forme de procès les Rodiens affolées. Les Humains du centre furent appréhendait avec force par le reste de l’équipe. Brusquement les trandoshans sortirent de leurs planques la hache à la main comme des barbares. Nalek ne broncha pas et élimina avec rapidité la totalité d’eux sauf un rescapée qui se rua ses les deux recrues restaient en arrière qui furent annihiler par le monstre. Edouardo désintégra la jambe du trandoshan qui se retrouvât assied en position de soumission. Akess se rapprocha du trandoshan ayant le droit de vie ou de mort sur l’assassin…





Que la roxe soit avec nous!
 MessagePosté le: Mar 16 Juin - 13:02 (2009) Répondre en citant  
Message
  Akess
Chasseur de Primes


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 7
Crédits Impériaux: 850

Pas encore le temps de poster, mais j'aimerais quand même que tu ne fasses pas bouger mon personnage, en plus si Akess est effrayée, ça ne se verra pas ^^





Que la roxe soit avec nous!
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:21 (2018)  
Message
  Contenu Sponsorisé







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars Empire Index du Forum » Recrutement Chasseur de Primes

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Jedi Knights 2 by Scott Stubblefield